hebdo transition ecologique

 

 

U N   E C O S Y S T E M E   A G R O E C O L O G I Q U E 

P I O N N I E R   E N   E S S O N N E

 

Réinventer les modèles agricoles est aujourd’hui une nécessité pour assurer l’autonomie alimentaire des territoires tout en répondant à l’urgence écologique. La société en a pris conscience et la demande de la population pour une alimentation saine, locale et de qualité est croissante.


Au sein de GROUPE SOS Transition écologique, l’association Fermes d’Avenir s’investit directement pour prouver que la transition agroécologique est une solution crédible et durable. Elle est un acteur majeur du projet Sésame, un des plus grands projets agroécologiques mis en place à ce jour. Son ambition est d’engager l’ensemble du territoire de Cœur d’Essonne Agglomération et différents territoires franciliens voisins vers une révolution des modes de production, de distribution et de consommation.


Le projet implique :

  • l’ouverture d’une ferme agroécologique en polyculture-élevage de près de 75 hectares sur l’ancienne base aérienne 217 : la Ferme de l’Envol

  • l’installation, la conversion et la transmission de plusieurs dizaines de fermes bio sur le territoire

  • la mise en place d’une chaîne locale vertueuse allant de la production à la distribution, en passant par la transformation des produits

  • la prise en compte de la filière dans sa globalité (emploi, formation, préservation des sols…)

 

Le projet Sésame est unique de par sa taille et de par l'impact attendu. Cette initiative pionnière vise à tester à grande échelle un nouveau modèle agricole adapté aux territoires périurbains.

 

decouvrir projet sesame

 

fermes d avenir

 

A L L I E R   T R A N S I T I O N   E C O L O G I Q U E   E T   S O L I D A R I T E :

L E   P R O G R A M M E   C O M P A G N O N N A G E

 

 

Le modèle agricole actuel doit intégrer les différents enjeux non seulement écologiques, mais aussi sociaux et économiques. La diversité des activités du GROUPE SOS permet de croiser les différentes problématiques et ainsi d'inventer de nouvelles solutions globales.
L’agriculture est par exemple confrontée à une pénurie croissante de main d’œuvre. Or, de nombreux réfugiés ont eu une expérience dans l'agroécologie dans leur pays d'origine. Partant de ce constat, le GROUPE SOS a ouvert en septembre 2018 son programme compagnonnage aux réfugiés. Ce dispositif propose une formation itinérante pour faciliter leur intégration grâce aux métiers agricoles de demain, anticipant par la même occasion les besoins en main d’œuvre à venir.

 

decouvrir compagnonnage

 

 

 

 

 

 

 

A L L E R   P L U S   L O I N

Chaque année, près d’un milliard et demi de tonnes de nourriture finissent à la poubelle. Le gaspillage commence dès le début de la chaîne de valeur, chez le producteur. Le réseau d’épiceries solidaires ANDES lutte contre ce gâchis, en s'installant au sein des marchés de gros pour récupérer les invendus. A ce volet écologique, l’association a intégré une dimension sociale forte, en embauchant des personnes éloignées de l’emploi sur ses chantiers d’insertion. Elle redistribue ensuite les produits alimentaires aux personnes en situation de précarité à des prix très bas. Le 30 octobre, Cédric Péchard, directeur du chantier d’insertion Le Potager de Marianne (Val-de-Marne), était sur le plateau de l’émission Green Reflex de BFM Business. Il est revenu sur le modèle d’ANDES et son activité au marché international de Rungis notamment. 

 

andes

 

 

andes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

R E S T O N S   C O N N E C T E S

 

 

 

 

 

 

 

Facebook  Twitter  Linkedin  Youtube  Instagram

www.groupe-sos.org

Contactez-nous